rtist van den Driehoek Z, grand séducteur et top price de la vente aux enchères du Belgian Warblood

Artist van den Driehoek Z, un produit Zangersheide, aura été le plus grand charmeur de la récente expertise d’étalons du Belgian Warmblood. Un peu plus tard, ce même séducteur a fait le top price de la vente aux enchères d'étalons. Artist van de Driehoek Z a été adjugé 150 000 € à Eurohorse d'Axel Verlooy, un record sans égal..

Artist est un fils d'Aganix du Seigneur Z (Ogano Sitte x Chellano Z) et de Gracile, une fille de Quasimodo vd Molendreef (Heartbreaker).

Détail marquant, pour les éleveurs et propriétaires, Toon Raeymaekers et Jules Geuens, il s'agissait de leur tout premier poulain et donc de la première fois qu'ils présentaient un entier à une expertise d’étalons.

Toon, un cavalier régional, dispense des formations en cours du soir. Ce travail lui laisse la possibilité d'entraîner et de former des chevaux. Jules, retraité aujourd’hui, avait été actif dans les sports équestres, ayant même été champion régional. Il achète de temps en temps un cheval de sport qu'il confie à Toon.

 

Pour les éleveurs et propriétaires Toon Raeymaekers et Jules Geuens, il s’agissait de leur premier foal et également de la première fois qu'ils présentaient un entier à une expertise d’étalons.

« Jules les achète jeunes, je les élève et je les débute en concours. C'est un passe-temps, mais quand ils atteignent 7 ou 8 ans, il est temps pour moi de les laisser partir », ainsi Toon résume ce partenariat. « Quand nous partons en concours, renchérit Jules, je prépare les sandwiches le matin. C'est notre vie, je n'ai pas d'enfant, donc les chevaux sont ma vie. Nous ne sommes pas de réels éleveurs, à la vérité. C'est juste un hasard si je possède Gracile. Nous avions vendu mon ancien cheval et nous étions donc à la recherche d'un nouveau. Après six mois de prospections, nous avons déniché Gracile chez un marchand. Elle avait 4 ans et demi et venait tout juste d'être débourrée ». Toon poursuit : « Elle a tout de suite été remarquée, dès notre première sortie en épreuves débutants. Nick Vrins a immédiatement voulu l'acheter. Mais bon, ces quelques milliers d'euros de bénéfice ne pouvaient alors se substituer à notre plaisir de la faire évoluer. Et elle nous a assurément apporté beaucoup de joies. A 6 ans, elle a remporté une épreuve au Jumping de Malines, comme elle l'a fait au Groentenjumping ». Le "marché" a vite repéré la jument et, outre Nick Vrins, Stephan Conter et Ludo Philippaerts se sont montrés intéressés. « Cela nous a conforté dans l’idée que notre Gracile était vraiment bonne. Tellement bonne que nous nous sommes dit que cela valait la peine de la faire pouliner. Et puis, il y a une autre raison : je suis totalement subjugué par Aganix du Seigneur Z. Et pas seulement moi, puisqu'il fait la couverture du catalogue des étalons Z » !

À la naissance d’Artist, Gracile a été achetée par Ludo Philippaerts. Elle a 7 ans, l'âge habituel où les chevaux de Jules et Toon quittent la maison. Artist est son unique poulain et Gracile a été exportée en Amérique. Cela a rendu les choses un peu compliquées car Artist est un poulain issu de transfert d’embryon et au moment de sa naissance, sa mère vivait déjà en Amérique. Pour émettre son livret Z, il a fallu se procurer un échantillon de ses crins pour le test ADN.

Comme Jules voulait garder Artist entier, car il pense que cela ajoute de la beauté à un cheval, il n'a donc jamais été castré et de là est née l'idée de le présenter à une expertise d’étalons. Tous ceux qui croisaient Artist, reconnaissaient unanimement l'extraordinaire beauté du poulain et son évolution vers un athlète charismatique et plein de sang. Cela a convaincu les deux compères qu'il fallait lui donner une chance. Et c'est ainsi que Jules et Toon ont présenté leur Artist à la commission d’expertise. Et même malgré l’absence de public, il a été le favori de la poignée de spectateurs assistant à cette expertise du BWP. La vidéo de présentation des chevaux de la vente aux enchères a confirmé son pouvoir de séduction. Il était évident qu'Artist serait un cheval qui subjuguerait les acheteurs. Ce qui a été clairement confirmé lors de la vente aux enchères.

« Le croisement avec Aganix a bien fonctionné, sourit Jules. Lors du championnat national des cavaliers régionaux, j'avais vu un très bon Aganix. Ensuite, je suis allé le voir lui-même lors des Journées portes ouvertes de Zangersheide. C'était la première fois que je le voyais au modèle et j’ai été conquis d’emblée. C'est un bon reproducteur. Aganix a un beau bout de devant, c'est ce dont Gracile avait besoin et cela a porté ses fruits ».

Ce site utilise des cookies. De cette façon, nous pouvons faire en sorte que votre expérience de navigation soit encore plus agréable.
En savoir plus?