Le nombril de votre poulain

Quoi de plus exaltant que l'arrivée d'une nouvelle vie dans les écuries. Nous avons déjà disserté sur la naissance des poulains, mais en ce début de saison de reproduction, nous souhaitons mettre l'accent sur les soins du nombril. Nous nous sommes entretenus avec Filip Vandenberghe de la clinique vétérinaire De Bosdreef.

 

Soins initiaux du nombril

 

Normalement, lorsque la jument se relève après avoir pouliné, le cordon ombilical se rompt. Si cela ne se produit pas automatiquement, il peut être rompu manuellement à environ deux centimètres de l'abdomen. À cet endroit, il est mince et se rompt facilement. En tenant le cordon ombilical au-dessus et au-dessous de cet endroit et en le tordant et le tirant doucement, vous parviendrez généralement à le rompre au bon endroit. Il est déconseillé de le couper, car cela peut provoquer des saignements surabondants.

Si la jument se relève trop vite ou si le cordon ombilical se rompt prématurément, des saignements abondants peuvent se produire, ce qui fera perdre rapidement du sang au poulain. Dans ce cas, contactez le vétérinaire le plus tôt possible ; en attendant, essayez de ligaturer l'ombilic avec un lien propre ou, si vous en avez un, avec un clamp ombilical. Toutefois, ces derniers ne doivent être utilisés que temporairement, car une infection peut surgir.

Le nombril d'un poulain nouveau-né est semblable à une blessure fraîche et doit donc être nettoyé, désinfecté et prévenu contre le tétanos. Il est préconisé de désinfecter le nombril deux fois par jour avec une solution diluée d'iode ou de Chlorhexidine pour éviter tout problème. La teinture d'iode est à éviter car elle est tellement irritante qu'elle peut altérer les tissus et rendre la zone sensible aux infections. Si la jument a été correctement vaccinée et que le poulain a ingurgité suffisamment de colostrum, la protection contre le tétanos devrait être suffisante, mais une immunisation supplémentaire par un antisérum ne peut pas faire de mal.

Il est préconisé de désinfecter le nombril deux fois par jour.

 

Problème n°1 : Écoulements du nombril

Un nombril qui fuit, alias urachus patent.

Dans l'utérus, le cordon ombilical constitue le lien entre la vessie du poulain et l'allantoïde (sac vitellin). Chez les poulains normaux, cette structure se ferme peu après la naissance et, après quelques jours, il ne reste qu'un moignon. Cependant, ce canal peut rester ouvert ou même se rouvrir, notamment chez les poulains faibles qui se couchent souvent ou chez les poulains qui font pression pour uriner. Chez ces poulains, une partie de leur urine - de quelques gouttes à un gros jet - peut s'écouler du nombril lorsqu'ils urinent. Un nombril humide constitue naturellement un point d'entrée idéal pour les bactéries, qui doivent être traitées avec des antibiotiques à large spectre et un désinfectant local. Il est également judicieux de vérifier si le poulain est suffisamment protégé grâce aux anticorps issus du colostrum, afin qu'avec l'aide d’antibiotiques, il dispose de défenses suffisantes contre les bactéries. Surveillé de près par votre vétérinaire, cela ne devrait pas constituer un problème insurmontable.

 

Dans la plupart des cas, le canal ombilical se ferme spontanément grâce à un traitement local et à l'amélioration de l'état du poulain. Une intervention chirurgicale n'est nécessaire que dans de rares cas.

 

Problème 2 : Omphalite

Les poulains peuvent tomber malades de différentes façons, mais l'un des points d'entrée les plus sensibles est le nombril. Les infections du nombril sont encore trop fréquentes. Les poulains faibles qui se couchent fréquemment y sont plus sensibles, mais elles peuvent aussi être causées par des manipulations imprévoyantes ou un environnement peu hygiénique.

Souvent, le problème passe d'abord inaperçu, n’apparaissant qu’après une semaine ou deux. Certains poulains présentent de la fièvre, un épaississement du cordon ombilical externe ou un écoulement de pus. Des problèmes tels que l'empoisonnement du sang (septicémie) ou une articulation enflammée peuvent trouver leur origine dans un nombril enflammé.

En cas d'omphalite (inflammation du nombril ou du moignon du cordon ombilical), il est crucial de contacter son vétérinaire afin qu'il puisse entamer un traitement antibiotique en temps utile (éventuellement sur la base d'une culture), réaliser une échographie pour évaluer les structures internes de l'ombilic et contrôler l’état immunitaire du poulain. L'examen échographique peut aider à déterminer le type et la durée du traitement. Parfois, une excision chirurgicale peut s’avérer nécessaire.

 

Une échographie peut aider à évaluer les structures internes de l'ombilic et donner une idée de l'étendue de l'infection.

 

 

 

 

 

Problème 3 : Hernie ombilicale

Une petite ouverture dans la paroi abdominale permet à des structures importantes - artères, veines, urachus - d'apporter au poulain des nutriments et de l'oxygène et d'évacuer les déchets. À la naissance, ces structures rétrécissent et se ferment et le nombril se déchire facilement. Chez certains poulains, cette ouverture ne se ferme pas ou insuffisamment, et une partie du contenu abdominal passe par l'ouverture sous la peau, créant comme une petite poche paraissant pendre sous le ventre.

Poulain avec une hernie ombilicale

Dans la plupart des cas, la hernie disparaît d'elle-même après deux ou trois mois. Si ce n'est pas le cas, elle doit être refermée chirurgicalement dès l'âge de 4 à 6 mois. Ceci non seulement pour des raisons esthétiques, mais également pour éviter qu'un morceau d'intestin ne reste coincé et ne provoque de graves coliques. Le fait de repousser régulièrement le contenu de la hernie à l'intérieur vous permettra de déceler tout problème qui se développe et de contrôler si cette hernie se réduit.

 

    Considérations importantes

 

  1. Pour qu'un foal soit bien protégé contre les bactéries présentes dans son environnement, il doit boire une quantité suffisante de colostrum de haute qualité au cours des douze premières heures après la naissance. Cette consommation peut être contrôlée par une prise de sang effectuée après dix-huit heures.

  2. Le nombril est une partie importante du corps du poulain et nécessite des soins et une observation appropriés.

  3. Il est important d'appeler le vétérinaire à temps si l’on remarque des problèmes ou des anomalies, car l'état d'un poulain peut se détériorer rapidement.

  4. Il vaut toujours mieux prévenir que guérir !

 

 

Le poulain ne reçoit ses anticorps que par le colostrum, contrairement au bébé humain, qui est déjà protégé in utero.

 

Ce site utilise des cookies. De cette façon, nous pouvons faire en sorte que votre expérience de navigation soit encore plus agréable.
En savoir plus?